L’industrie (EDF, Alcan)

Vue d'ensemble de l'Usine Alcan Rio Tinto

 

L'électrométallurgie et la centrale électrique


La présence de l'eau en abondance sur le territoire et son utilisation comme force motrice a su attirer les premières industries ayant besoin de beaucoup d'électricité (sidérurgie, aluminium) dès la fin du XIXème.

La commune de La Bâthie abrite depuis 1911 l'usine PEM (Pechiney ElectroMétallurgie) du groupe Alcan, spécialisée dans les abrasifs réfractaires. Cette usine installée sur deux sites (Arbine et ZAC du Château) est spécialisée dans la production de corindon blanc.

La commune a vu s'installer au milieu des années 50, une puissante centrale électrique souterraine (EDF) à laquelle aboutit tout le système hydraulique du barrage de Roselend (Beaufortain), par une conduite forcée de 2,5 km ; celle-ci est alimentée à l'altitude de 1 400 m, par une conduite souterraine de 13 km venant du lac de Roselend. Les eaux viennent même de plus de 40 km si l'on tient compte de la conduite qui descend du Ruitor (Haute Tarentaise). La centrale de La Bâthie est équipée de 6 turbines capables aux heures de pointe de fournir en quelques minutes toute leur puissance (soit 550 MW).

 

Vue d'ensemble de la centrale électrique EDF