Eau & Assainissement

Depuis le 1er janvier 2018, la communauté d’agglomération ARLYSERE prend les compétences de l’eau et de l’assainissement sur la totalité de son territoire, soit 39 communes : anciens territoires de CO.RAL, Val d’Arly, Beaufortain et Haute-Combe de Savoie.

NOUVEAUX TARIFS EAU ET ASSAINISSEMENT DEPUIS LE 1ER AVRIL 2019

De nouveaux tarifs eau et assainissement ont été approuvés par le Conseil Communautaire de la Communauté d’Agglomération Arlysère et sont applicables depuis le 1er Avril 2019.

Pour l’Assainissement Collectif :

  • Contrôle conformité assainissement collectif (Hors PFAC) 100€ TTC

Pour l’Assainissement Non-Collectif :

  • Contrôle de conception PC, DP ou réhabilitation avec rédaction d’une attestation de conformité 70€ TTC
  • Contrôle de réalisation des travaux du neuf ou réhabilitation 170€ TTC
  • Contre visite 50€ TTC
  • Contrôle dans le cadre d’une vente immobilière 200€ TTC
  • Contrôle dans le cadre d’une vente immobilière Urgente 400€ TTC
  • Contrôle de bon fonctionnement (diagnostique ou périodique), dont plus fréquent 110€ TTC

 

Tous les tarifs sont disponibles sur le site internet de la collectivité :

 


Les ressources en eau ne sont pas inépuisables et chacun d’entre nous, particulier ou collectivité, doit être vigilant pour assurer son bon état bactériologique et sa pérennité.

Comment avoir de l’eau potable en quantité s’il n’y a pas d’assainissement de qualité ? L’assainissement constitue un véritable enjeu politique en matière d’écologie, sujet au cœur des préoccupations de tous.

5 grands axes de réflexions et de comportements doivent nous guider dans nos démarches :
– Connaître les ressources à exploiter en évaluant les prélèvements, en améliorant les connaissances de l’aquifère…
– Protéger les ressources par la mise en œuvre de périmètres de protection des captages,
– Lutter contre les pollutions en amont (industries, agriculture, rejets urbains…),
-Partager l’eau entre les usagers et la nature en limitant les fuites sur les adductions et en assurant un débit réservé aux sources,
– Impliquer les citoyens dans la gestion de l’eau par une transparence des services publics et un renforcement de l’accompagnement des gestes quotidiens.

Rappel des différents modes de gestion
– Gestion déléguée par affermage (l’exploitation est du domaine privé) ou par concession (l’exploitation et les investissements sont du domaine privé),
– Gestion directe en régie,
– Gestion mixte.