AccueilDécouvrir la BâthieHistoire

Histoire

Au Moyen-Age, La Bâthie était désignée par le nom de son Saint Patron,  Saint-Didier. Le nom de "Bastia" (forme latine) apparaît dans un texte de 1287, et il est souvent associé à "Castrum Bastri", ce qui désigne une agglomération créée de toutes pièces et ordinairement fortifiée.

Les hameaux

Le chef-lieu se trouve au lieu-dit "Gubigny", mais des hameaux importants se développent : Langon, Arbine, Prulliet, Saint-Didier, Chantemerle et Biorges.

Le hameau d’Arbine est déjà cité sur les itinéraires romains (table de Peutinger) sous le nom d’Obilona. En 1347, l'appellation se transforma en "Ablonaz" et en "Albinaz" en 1642.

L'église de Saint-Didier

Au chef-lieu, près de l'église, la "pierre des annonces" porte une "ascia" gravée dans un rectangle mouluré. Ce serait la pierre funéraire d'un adepte de la secte des Pythagoriens (IIe et IIIe siècle).

Le château de Chantemerle

La Bâthie faisait partie du domaine de l’Archevêché de Tarentaise qui y possédait un château. Le châtelain de l’Archevêque habitait au château et jusqu’à la révolution assurait les fonctions de justice et de police.

Aujourd'hui cette construction du XIIe siècle, malgré les années, est encore debout sur son éperon rocheux, au-dessus du hameau de Chantemerle. Le château a été racheté par le Département et consolidé en 1988.

 

Ruines du château de Chantemerle

 Ruines du château de Chantemerle aujourd'hui